Investir mille, dix mille, cent mille euros oui, mais où ?

billets-euros-gagner.jpgVous avez 1000, 10.000, plus de 100.000 euros et vous souhaitez les faire fructifier dès 2012 ? Nos conseils de placements selon la taille de votre portefeuille.

1000 euros : une somme dérisoire pour un placement ? Pas forcément. En 2012 pour certains, il n'y aura pas de petites économies ! Pour faire fructifier cette somme, plusieurs options sont possibles : tout dépend du profil de l'investisseur et de la durée souhaitée du placement.

Avec 1000 euros, la Bourse est accessible. Difficile cependant avec ce montant de respecter un des fondamentaux des marchés : la diversification du portefeuille. L'investissement tiendra donc plus du coup de poker ! De plus, étant donné le coût des frais annexes, beaucoup de gérants conseillent donc de débuter avec un minimum de 5000 euros. Si l'on en croit les prévisions boursières pour 2012, mieux vaut donc éviter la Bourse, surtout si l'on souhaite minimiser les risques.

L'assurance-vie, pour du moyen ou long terme, peut être déjà plus sûre ! Ce type de contrat est idéal pour la transmission et possède des avantages fiscaux non négligeables. Pour la plupart des banques, le minimum de dépôt au moment de la souscription oscille entre 100 et 1000 euros. Là encore, la crise a changé la donne : les rendements ne sont plus aussi attrayants qu'avant : moins de 3% en 2011.

Enfin, pour un placement de long terme sécurisé mais peu rémunérateur (pour 1000 euros placés, comptez un rendement entre 20 et 22 euros en 2012 pour le livret A), le livret d'épargne reste une bonne option. Les dépôts initiaux sont très peux élevés, celui du livret A n'est même que de 1,5€. Si les livrets d'épargne ne bénéficieront finalement pas d'une hausse des taux de rémunération en 2012, ils restent un placement sans risques.

Vous avez 10.000 euros

10.000 euros : une somme conséquente. Plusieurs paramètres sont donc à prendre en compte pour placer ce montant, notamment le risque qu'est prêt à prendre l'épargnant, ses projets ou encore son horizon de temps.

Pour une épargne sécurisée et disponible à tout moment, les placements sur des livrets d'épargne sont optimums. Peu rémunérateurs, leurs taux devraient cependant être revus à la hausse en 2012. Il s'agit ici d'un placement de long terme. Autre avantage : les livrets réglementés bénéficient tous d'une fiscalité nulle.

Si l'on souhaite commencer à constituer un capital en vue d'une succession, les contrats d'assurance-vie sont intéressants car jusqu'à 152.000 euros, il n'y a pas de droit de succession. Cependant, la crise de la dette a fortement pénalisé les assurés en 2011, mécaniquement liés aux obligations d'Etats, notamment celles de la Grèce. En 2011, les rendements ont donc diminué. Tout porte à croire qu'il pourrait en être de même en 2012.

Enfin, pour beaucoup de gérants, 10.000 euros est une somme idéale si l'on souhaite se lancer en Bourse. Elle permet de diversifier son portefeuille dans différentes entreprises et différents secteurs, afin de limiter les risques. Cependant, la Bourse reste aléatoire et les prévisions pour 2012 ne sont guère rassurantes. Ainsi, investir en Bourse peut être rémunérateur, mais mieux vaut garder en tête qu'il s'agit d'un surplus d'investissement et que sur les marchés, le temps joue un rôle primordial. Ainsi, il faut parfois attendre plusieurs mois, voire plusieurs années pour acheter ou vendre au bon moment.

Vous avez 100.000 euros

Placer de l'argent nécessite des arbitrages, surtout lorsqu'il s'agit d'une somme importante, comme 100.000 euros. Tous profils confondus, il est préférable de répartir ce montant entre différents investissements plus ou moins sécurisés et plus ou moins rémunérateurs. Les prévisions pour 2012 n'étant en plus pas très favorables...

Sur le total de cette somme, une partie peut donc être allouée dans des livrets d'épargne. Ceux-ci offrent un rendement peu important, mais permettent des liquidités disponibles à tout moment et sécurisées : un argument de poids en temps de crise.

Si l'on souhaite faire fructifier une partie de cette épargne sur le long terme en vue d'une transmission, l'assurance-vie est aussi une option pertinente. Les droits de succession sont en plus nuls jusqu'à 152.000 euros.

Enfin, sur 100.000 euros, une bonne partie (dont on ne doit pas avoir besoin à court terme) peut être placée en Bourse. Plus le montant est important, plus la diversification du portefeuille est aisée. Il est même possible d'investir une part dans des produits très risqués et rémunérateurs, à fort effet de levier. Cependant, à partir d'un certain montant, mieux vaut confier la gestion de ses placements en Bourse à des professionnels. Ils seront plus à même de réaliser des arbitrages judicieux, d'autant qu'en 2012, l'incertitude sur les marchés est encore au rendez-vous...


 

incroyable argants 2012 prét donne immobiliers maison preteur gage fructifier gagner loto astuce placements euros

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Delta electric international grossiste fourniseur distributeur