Les All Blacks font vibrer la Nouvelle-Zélande ( rugby )

Les All Blacks font vibrer la Nouvelle-Zélande ( rugby )

Si la légende des All Blacks continue de faire vibrer tout un peuple, la fédération néo-zélandaise de rugby doit faire face à une érosion du nombre de pratiquants.
La Nouvelle-Zélande, ses kiwis, ses moutons et son... rugby. Cette carte postale commence un peu à jaunir comme celle du Français avec son béret sur la tête et sa baguette de pain sous le bras. L'Ovalie passionne certes encore les foules au «pays du long nuage blanc». Les rencontres des All Blacks sont un rendez-vous presque incontournable dans chaque foyer. Mais ce «sport national» commence à subir la concurrence d'autres activités comme le football. En moins de dix ans, le nombre de joueurs de rugby âgés de plus de 20 ans est ainsi passé de 36.000 à 28.650. Les juniors ne sont, quant à eux, pas plus de 75.000, contre 83.000 en 2003. La Fédération néo-zélandaise de rugby (NZRU) ne ménage pas ses efforts pour attirer les plus jeunes à rejoindre ses rangs. «Pour assurer notre avenir, nous devons absolument séduire les enfants», explique son directeur général, Steve Tew. Pour ce faire, l'association a créé, en 2003, le Rippa Rugby, un jeu qui permet aux plus petits de jouer avec un ballon ovale sans se plaquer au sol. Pour arrêter un opposant, le joueur doit juste s'emparer du foulard qu'il porte à la taille. Lorsqu'une équipe parvient à faire ce geste à cinq reprises, elle récupère le ballon pour essayer à son tour de marquer un essai. Raviver la passion Mais pour entretenir la passion du rugby, la fédération kiwi compte surtout sur le succès de sa sélection nationale. Les performances de ses superstars, le capitaine Richie McCaw et ses 97 sélections (un record) ou le sculptural Dan Carter et ses 1.219 points marqués (un autre record) font rêver les enfants désireux, eux aussi, de taper dans un ballon ovale. Malgré les critiques de la presse contre leur entraîneur, Graham Henry, les All Blacks gardent un formidable pouvoir de séduction sur les amateurs de rugby. Certains anciens comme Tana Umaga, Andrew Mehrtens, Sean Fitzpatrick ou Christian Cullen -qui a marqué 52 essais en 58 matchs!-sont des légendes vivantes en Nouvelle-Zélande. La toute première vedette planétaire de l'Ovalie, Jonah Lomu, reste, lui, le «chouchou» des sponsors qui le payent très cher pour faire des allocutions aux quatre coins du monde. Une victoire des «Blacks» en finale du Mondial, le 23 octobre, dans le célébrissime stade d'Eden Park à Auckland, pourrait raviver la passion des kiwis pour leur sport national. Certains matchs sont plus importants que d'autres...

sport rugby ballon France chanpion meilleur légende foot haka- néo-zélandaise victoire Blacks finale du mondial

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste