Libye la chute du régime et de Mouammar Kadhafi

Libye la chute du régime et de Mouammar Kadhafi

Mouammar Kadhafi, toujours introuvable mercredi matin, continue à narguer par média interposé les rebelles qui lui ont porté un coup sévère en prenant son QG mardi soir à Tripoli. Même si l'heure est à la joie dans la capitale, des combats sporadiques et localisés persistent entre insurgés et forces pro-Kadhafi
"Je me suis promené incognito, sans que les gens me voient, et j'ai vu des jeunes prêts à défendre leur ville". Visiblement Mouammar Kadhafi ne semble pas avoir assisté aux scènes de liesse qui agitaient mardi soir Tripoli. Dans cette dernière déclaration provocatrice, diffusée par une chaîne syrienne, le dirigeant libyen, toujours introuvable mercredi matin, affirme avoir déambulé sans être reconnu dans la capitale libyenne avant d'appeler "les habitants de Tripoli, les tribus, les jeunes, les vieux à sortir dans les rues" et "nettoyer (la ville) des rats", dans une référence aux rebelles. Des insurgés qui ont porté un coup sévère au régime en place en prenant le contrôle du quartier général du général Kadhafi à Tripoli mardi soir. Le "guide" libyen tentait de relativiser cette prise stratégique en soutenant dans la soirée s'être retiré "pour des raisons tactiques" dans un message sonore diffusé par la chaîne de télévision al-Orouba et repris par le site internet d'Al-Libiya, la chaîne de son fils Seif al-Islam, qui a cessé d'émettre. Son porte-parole, Moussa Ibrahim, a même lancé un appel aux volontaires pour rejoindre les rangs des partisans de Kadhafi, assurant que 6.500 s'étaient déjà présentés ces dernières heures et que le régime allait "transformer la Libye en un brasier" si les bombardements se poursuivaient. Plusieurs fronts à l'ouest et à l'est du pays Des combats qui ont coûté cher d'après le numéro un du CNT Moustapha Abdeljalil. Rien qu'à Tripoli depuis trois jours l'offensive rebelle a fait plus de 400 morts et 2.000 blessés. Près de 600 soldats partisans de Kadhafi ont été capturés. Plus à l'est, les rebelles libyens ont resserré mardi leur étau sur Syrte, région d'origine et bastion du colonel Kadhafi, où des négociations ont été entamées avec les tribus locales pour obtenir une reddition pacifique de la ville. Par l'ouest, des rebelles venus de l'enclave de Misrata ont annoncé se trouver à une centaine de kilomètres de Syrte. Par l'est, les rebelles qui avaient pris Brega ont fait un bond de 80 km et se sont emparés du port pétrolier de Ras Lanouf, à 130 kilomètres à l'est. Les pro-Kadhafi ont tiré mardi soir plusieurs missiles Scuds depuis les environs de Syrte en direction de Misrata, où de puissantes explosions ont été entendues, selon les rebelles de cette ville

Seif al-Islam Kadhafi mort tué News exclusif rebelles combats insurgés pro libyen Al-Libiya actualité

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste