Que pensez vous des radars pédagogiques

Que pensez vous des radars pédagogiques

L'Assemblée nationale a voté en cette fin de semaine le financement du déploiement de ces radars censés avertir les conducteurs de leur vitesse, sans les verbaliser. Une mesure destinée à contrebalancer la disparition annoncée des panneaux avertisseurs de radars.
A-AA+Version imprimablePartager sur : FaceBookTwitter> PlusPartager cet article : Envoi à un ami sur Facebooksur Googlesur MySpacesur Tape-moisur Twittersur WikioPermalien : Envoyer cette page à un amiLes champs marqués par une étoile * sont obligatoires. Votre nom * : Votre e-mail * : L'e-mail de votre ami * : Votre message : Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978). Pour l'exercer, contactez e-TF1, 305 avenur le jour se lève, 92656 BoulogneTop départ pour les "radars pédagogiques" Par F.L., le 11 juin 2011 à 08h06 , mis à jour le 11 juin 2011 à 08h08 L'Assemblée nationale a voté en cette fin de semaine le financement du déploiement de ces radars censés avertir les conducteurs de leur vitesse, sans les verbaliser. Une mesure destinée à contrebalancer la disparition annoncée des panneaux avertisseurs de radars. 32 CommentairesArticle suivant dans France : Chatel veut noter les profs "comme dans le privé"Alors que le gouvernement a annoncé le démontage des panneaux avertisseurs de radars, voici un radar à la récompense. Si l'automobiliste respecte la limitation de vitesse, le feu passe au vert. Il en existe 3 en Alsace. Le système est-il convaincant ? © TF1/LCIAprès une certaine cacophonie gouvernementale sur la politique de sécurité routière, et notamment sur les radars, voici donc les choses définitivement mises au point : l'Assemblée a voté dans la nuit de vendredi à samedi un amendement du gouvernement présenté par le ministre du budget, François Baroin, qui prévoit le financement du déploiement des "radars pédagogiques" qui vont être installés sur des routes dangereuses. Le nombre de tués sur les routes baisse, enfinAvec 317 tués en mai, la mortalité routière a enregistré sa première baisse de l'année 2011, soit un recul de 5.7% de morts en moins par rapport à mai 2010. Publié le 10/06/2011 Un radar psychédélique en plein Paris"Chat maigre", un street artiste qui veut "colorer l'esprit des gens en colorant des objets de tous les jours", vient de customiser le radar situé à la sortie du tunnel de l'Alma à Paris. Résultat : un radar hyper-flashy... et toujours flasheur. Publié le 30/05/2011 Les avertisseurs de radars pas interdits ... mais transformésLe ministre de l'Intérieur Claude Guéant et les fabricants d'avertisseurs de radars se sont mis d'accord. Les avertisseurs deviendront des "assistants d'aide à la conduite permettant de signaler les zones dangereuses". Publié le 27/05/2011 Sécurité routière : le gouvernement au radarDepuis 48 heures, François Fillon et son ministre Claude Guéant sont incapables de définir une ligne claire sur les panneaux signalant les radars. Les députés UMP frondeurs sont en colère. Publié le 25/05/2011 Radars : "Fillon s'est fait doubler sur sa droite"Les difficultés du gouvernement à parler d'une seule voix sur les radars... et sur les panneaux qui les annoncent, sont jugées avec une ironie mordante par la presse. Beaucoup d'éditorialistes jugent que les préoccupations électoralistes ont poussé les ministres à "lever le pied". Publié le 25/05/2011 Radars : Guéant ironise sur le démontage d'un panneauClaude Guéant en déplacement dans la Somme pour le démontage d'un panneau avertisseur de radars, en Libye, Roland Dumas prêt à défendre Kadhafi mais pas parler d'argent, Obama rend visite aux sinistrés du Missouri et le zoo de Prague vend les crottes de ses éléphants. Publié le 30/05/2011 Plus d'infosTous(6)Infos(5)Vidéos(1)Trier : Les plus récentsLes plus vusVue : 4 676 fois Le nombre de tués sur les routes baisse, enfinPublié le 10 juin 2011 Avec 317 tués en mai, la mortalité routière a enregistré sa première baisse de l'année 2011, soit un recul de 5.7% de morts en moins par rapport à mai 2010. Vue : 9 138 fois Un radar psychédélique en plein ParisPublié le 30 mai 2011 "Chat maigre", un street artiste qui veut "colorer l'esprit des gens en colorant des objets de tous les jours", vient de customiser le radar situé à la sortie du tunnel de l'Alma à Paris. Résultat : un radar hyper-flashy... et toujours flasheur. 2min 21s Vue : 2 443 fois Radars : Guéant ironise sur le démontage d'un panneauPublié le 30 mai 2011 Claude Guéant en déplacement dans la Somme pour le démontage d'un panneau avertisseur de radars, en Libye, Roland Dumas prêt à défendre Kadhafi mais pas parler d'argent, Obama rend visite aux sinistrés du Missouri et le zoo de Prague vend les crottes de ses éléphants. Précédent12Suivant Le gouvernement va affecter "huit millions d'euros supplémentaires en provenance des recettes des amendes radars" aux crédits qui financent le "contrôle de la circulation et du stationnement routier", a-t-il expliqué. Le gouvernement indique au passage "qu'un surplus de seize millions d'euros de recettes des amendes radars est constaté depuis le début de l'année". Entre 2500 et 5000 euros le radar Le mois dernier, à la suite de la publication de chiffres désastreux sur le nombre de morts sur les routes, le gouvernement avait décidé de frapper les esprits pour remettre la sécurité routière au premier plan des préoccupations des Français : un comité interministériel, convoqué en urgence le 11 mai, avait annoncé un renforcement des sanctions contre les grands excès de vitesse, le démantèlement des panneaux prévenant de la présence de radars fixes et l'interdiction des avertisseurs de radars. Des mesures jugées insuffisantes par les associations pour enrayer la tendance, mais inadmissibles pour les fabricants de radars, les associations de défense des usagers de la route et de nombreux députés UMP, ulcérés de ne pas avoir été consultés. Après plusieurs jours de confusion, le gouvernement avait clos le débat en confirmant que les panneaux avertisseurs de radars seraient bien démontés, tandis que près de 2200 radars "pédagogiques", signalant aux automobilistes leur vitesse sans les sanctionner, seraient déployés dans les zones dangereuses. Quant aux avertisseurs de radars, ils devraient être transformés en appareils permettant de signaler ces zones. Le vote du financement de cette mesure va permettre d'entamer prochainement le déploiement de ces fameux nouveaux radars. Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a d'ores et déjà annoncé que "près de 200 radars pédagogiques seront installés d'ici le mois de juin et que dès le 15 juin, un appel d'offres sera lancé pour l'installation de 2000 radars pédagogiques supplémentaires d'ici la fin 2011". Ils devraient être "installés dans les zones dangereuses, en concertation avec les élus locaux, parfois en amont des radars fixes, mais à une distance aléatoire, parfois dans des zones où il n'y a pas de radar", selon le ministre. Le coût d'installation d'un tel engin devrait se situer entre 2500 et 5000 euros suivant la zone et le type de radar. "Ce ne sont pas les contribuables qui financeront ce coût, mais les contrevenants" grâce aux amendes, avait assuré le ministre. Oubliant au passage que les contrevenants sont, aussi, des contribuables.

route auto mobil gendarme douane police depart arrivé accident moto voiture futur

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste