Images d'une étoile cannibale

les-premieres-images-d-une-etoile-cannibalisee.jpg

Le CNRS publie les premières images d'une étoile "cannibalisée" par sa compagne stellaire. L'astre le plus chaud capterait petit à petit la masse de celui qui est plus froid

Des astronomes d'un institut de recherche de Grenoble et de l'Observatoire européen austral (ESO) ont obtenu les premières images d'une étoile "cannibalisée" par sa compagne stellaire, a annoncé jeudi le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Grâce à un télescope virtuel de 130 mètres de diamètre alliant deux instruments de mesures installés au Chili, les scientifiques ont pu observer avec une précision "inédite" la SS Leporis, un système d'étoiles binaire "atypique", précise dans un communiqué le CNRS. Les astronomes suspectent l'étoile la moins évoluée de "cannibaliser" sa compagne vieillissante, une géante rouge et froide, paradoxalement moins massive.

Selon les scientifiques du CNRS, la géante aurait "cédé près de la moitié de sa masse initiale (...) sous la forme d'un vent stellaire (...) capturé par l'astre le plus chaud". Située dans la constellation du Lièvre, les deux étoiles de la SS Leporis ont une distance légèrement supérieure à la distance entre le Soleil et la Terre. Les observations ont également permis aux scientifiques d'établir que la géante rouge est moins grande que prévu, sa taille étant comparable à l'orbite de Mercure. Ces observations "ouvrent des perspectives fascinantes pour l'étude d'autres systèmes d'étoiles binaires en interaction", souligne le CNRS

ESO planet austral européen galaxie Observatoire Grenoble recherche de institut astronomes lune 2012 2011 découverte étoile soleil terre limit No

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Delta electric international grossiste fourniseur distributeur