Dépressif, il se mange le doigt ( autocannibalisme )

Dépressif, il se mange le doigt ( autocannibalisme )

Un Néo-Zélandais de 28 ans souffrant de graves troubles dépressifs a volontairement coupé son doigt, l'a fait cuire avec des légumes et l'a mangé, peut-on lire dans le dernier numéro de la revue médicale « Australasian Psychiatry ».
Il s'agit du huitième cas répertorié d'autocannibalisme, indiquent les auteurs de l'étude qui précisent que l'homme n'avait pas les facultés affaiblies et n'était pas sous l'influence de drogues lorsqu'il a entrepris de cuisiner son doigt. «L'homme souffrait de crises de déprime et pensait parfois même au suicide», soulignent le psychiatre Erik Monasterio et le psychologue clinicien Craig Prince dans leur rapport. Vers la fin de 2008, après avoir traversé «une crise personnelle», l'homme a sombré dans un état de dépression, rapportent les spécialistes. «Il avait des problèmes d'insomnie et des idées suicidaires. Il jonglait depuis des jours avec l'idée de se couper des doigts. Alors qu'il cherchait momentanément à apaiser ses pensées, il a attaché un lacet autour de son doigt et se l'est coupé à l'aide d'une scie sauteuse», indique le rapport. «Il a par la suite fait cuire son doigt dans une casserole avec des légumes et l'a mangé. Il planifiait de se couper deux autres doigts dans les jours suivants.» Il a finalement renoncé à s'amputer une seconde fois et est allé chercher l'aide dont il avait besoin.

troubles dépressifs Néo-Zélandais Australasian Psychiatry fou médicale insolite histoire

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste