Mama Saidane étrangle et congèle son nouveau-né

Mama Saidane étrangle et congèle son nouveau-né

Disparue depuis mardi, Mama Saidane s’est suicidée dans sa voiture à Forchies
MORLANWELZ Quel cheminement psychologique a pu mener une jeune mère à congeler son nouveau-né, puis à se suicider à l’arme de chasse ? Bon nombre de questions subsistent après la double et sordide découverte des corps sans vie de Mama Saidane et de son nourrisson, ce jeudi. Âgée de 34 ans, cette dame d’origine algérienne avait disparu depuis mardi de son domicile de la chaussée Brunehault, à Morlanwelz. Un foyer qu’elle partageait avec son mari, chauffeur routier souvent absent, et leur enfant de 5 ans. Ce jour-là, Mama Saidane a conduit son enfant à l’école et s’est éclipsée au volant de sa Mercedes. Sa sœur, chargée de récupérer le petit à la fin des cours, s’est inquiétée de ne plus avoir de nouvelles, d’autant qu’elles devaient faire quelques courses ensemble. Un avis de recherche a donc été lancé et des premiers devoirs ont été réalisés par les forces de l’ordre, notamment en matière de téléphonie. “Mais c’est finalement une patrouille de la zone des Trieux qui a retrouvé la Mercedes, à Forchies-la-Marche”, explique le procureur du Roi, Christian De Valkeneer. “À son bord gisait le corps de la victime, tuée d’une décharge de carabine. Le premier examen du médecin légiste a rapidement conclu à un suicide, même si une autopsie doit encore être réalisée.” Un élément a par contre interloqué le légiste : au moment de sa disparition, Mama Saidane était enceinte et arrivait en fin de grossesse. Or, à l’heure de sa mort, elle ne portait plus d’enfant. Les enquêteurs ont donc réalisé une visite domiciliaire chez elle, à Morlanwelz. Et c’est dans le congélateur qu’ils ont découvert le petit corps gelé d’un nourrisson. Pour l’heure, on ignore si l’enfant était viable ou s’il est mort-né. Par contre, on sait que Mama Saidane a accouché chez elle, comme en témoignent les draps sanguinolents retrouvés dans des sacs-poubelle, cachés dans le coffre de sa Mercedes. À ce stade de l’enquête, la victime ne semblait pas avoir fait l’objet d’un suivi médical, ce qui laisse ouverte l’hypothèse du déni de grossesse. L’audition de son compagnon, absent au moment des faits, sera donc déterminante. On sait par contre que Mama Saidane se trouvait en état de dépression. Des lettres faisant état de son profond désarroi, dû à une accumulation de problèmes personnels, en témoignent. Mais rien ne laissait présager une issue aussi sordide.

bébé enfants mourison suicide horrible meurtre congelé frigo mère

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste