Jean-Claude Van Damme

Jean-Claude Van Damme

Jean-Claude Camille François Van Varenberg, mieux connu sous le nom de Jean-Claude Van Damme, est un acteur, réalisateur et producteur de cinéma belge, né le 18 octobre 1960 à Berchem-Sainte-Agathe commune de Bruxelles, Belgique. Après avoir appris intensivement les arts martiaux dès l'âge de 10 ans, Van Damme connaît le succès national en Belgique comme lutteur d'arts martiaux et bodybuilder, remportant le titre de "Mr. Belgium" (dans le bodybuilding). Il immigre aux États-Unis en 1982 pour poursuivre une carrière au cinéma, et connaît un succès fracassant avec Bloodsport en 1988. Il atteint des sommets au box-office comme Timecop en 1994, qui remporte 100 millions de $ dans le monde entier et devint donc son plus grand succès financier. Il est souvent désigné par ses simples initiales JCVD ou, aux États-Unis, « The Muscles from Brussels » (« Les muscles de Bruxelles », jeu de mot sur « muscle » et « mussel », « moule », qui se prononcent tous les deux
C'est en 1982, avec deux mille dollars en poche et sans savoir parler anglais, que Jean-Claude Van Varenberg part à Los Angeles à la conquête d'Hollywood. Il est confronté à la difficulté de percer à Hollywood. Pendant plusieurs années, il va enchaîner des petits boulots tels que livreur de pizza ou poseur de moquette, mais aussi entraîneur personnel et chauffeur de limousine. Ce dernier travail lui permet de faire des rencontres. Durant cette période, il rencontre Chuck Norris et Lou Ferrigno, et décroche quelques rôles au cinéma dont un petit rôle dans Monaco Forever « The Gay Karateka », ou Ivan le boucher dans Le Tigre rouge. C'est à cette occasion que Jean-Claude Van Varenberg change son nom en « Van Damme ». Il sera ensuite engagé pour prêter sa silhouette au Predator dans le film du même nom, mais quittera l'équipe du film dans les jours qui suivent et le rôle du predator sera repris par Kevin Peter Hall. Il ne sera pas crédité au générique du film. Quelques mois plus tard, il provoque la rencontre qui va lancer sa carrière en allant au-devant du célèbre producteur Menahem Golan à la sortie d'un restaurant et en lui faisant une démonstration d'arts martiaux sur l'aire de stationnement. Menahem Golan lui propose de jouer dans Bloodsport (Tous les coups sont permis) qui sera un succès international et donnera naissance à une saga. Il joue par la suite dans L'Arme Absolue qui remportera un bon succès. En 1989, il joue dans Cyborg d'Albert Pyun et Kickboxer de Mark DiSalle. Viens ensuite Full Contact dans lequel il joue sous la direction de Sheldon Lettich, réalisateur qu'il retrouvera pour un autre succès, Double Impact (1991), ainsi que deux Direct to Video, la comédie d'action The Order (2001) ou il joue d'ailleurs aux côtés de Charlton Heston et The Hard Corps, dans lequel il incarne un ancien Marine devenu garde du corps d'un boxeur (2005). Enchaînant succès sur succès: Coups pour Coups (1990) de Deran Sarafian, Cavale sans issue (1992) de Robert Harmon, Universal Soldier (1992) de Roland Emmerich ainsi que sa suite Universal Soldier : Le combat absolu (1999) Mic Rodgers, Timecop (1994) et Mort subite (1995) de Peter Hyams, Street Fighter L'ultime combat (1994) de Steven E. de Souza. Il devient l'un des acteurs d'arts-martiaux les plus populaires du monde. En 1996, il réalise son premier film Le Grand Tournoi pour lequel il est également scénariste, producteur et acteur. Le film est un succès. Il devient un tremplin pour les réalisateurs asiatiques voulant percer aux États-Unis : John Woo pour Chasse à l'homme (1992), Ringo Lam pour Risque Maximum (1996), Replicant (2001) et In Hell (2003) ; Tsui Hark pour Double Team (1997) et Piège à Hong-Kong (1998). En 1998-99, il commence à prendre de la drogue mais réussit tout de même à jouer dans Légionnaire de Peter MacDonald et Inferno de John G. Avildsen. Il se soigne ensuite totalement de son addiction a la drogue au debut des années 2000. Après le tournage de Piège à Hong Kong, en 1998, il est diagnostiqué comme souffrant de troubles bipolaires avec des tendances suicidaires. Après des succès relatifs aux cinéma (Piège à Hong-Kong, Universal Soldier : Le combat absolu, Légionnaire), JCVD commence à tourner au début des années 2000, une pléiade de direct-to-video à l'intérêt variable : Point d'impact (2001) de Bob Misiorowski, Ultime Menace (2006) et Jusqu'à la mort (Until Death) (2007) de Simon Fellows, The Shepherd (2008) d'Isaac Florentine. Mais il continue également d'apparaitre au cinéma, notamment en France, avec L'empreinte de la mort (2006) de Philippe Martinez et JCVD (2008) de Mabrouk el Mechri. JCVD, à mi-chemin de la fiction et de la réalité, dévoile la personnalité de Jean-Claude Van Damme. Bien que les critiques l'acclament comme le seul réel 'acting role' de Vandamme, le public ne suit pas et JCVD doit se contenter d'environ 150 000 spectateurs, ce qui est peu étant donné la large promotion télévisuelle dont il avait bénéficié. En 2009, suite à un contrat avec Sony il est contraint de retrouver le rôle de Luc Deveraux, dans Universal Soldier 3, édité directement en DVD Il a eu une petite altercation avec Dolph Lundgren au Festival de Cannes, altercation en fait prévue à l'avance par les deux acteurs pour faire parler du film. Il existe un fort engouement pour les aphorismes surréalistes de JCVD ; et il en existe même quelques tentatives d'exégèse, par exemple l'Initiation à l'ontologie de Jean-Claude Van Damme de Monsieur Vandermeulen. Jean-Claude Van Damme n'a jamais remporté de titre en karaté. Sa biographie officielle fait état d'un titre de champion de Belgique de light contact en 1978 (variante moins violente du Full-Contact et du Kick-Boxing), d'un titre de champion d'Europe de light contact en 1978, et de sa participation aux championnats du monde WAKO en Floride en 1979, où il s'est fait éliminer par un autre belge, Patrick Teugels, ce dernier terminant 2e de la compétition. En 1986, il épouse la bodybuilder Gladys Portugues, et ils ont deux enfants Kristopher (1987) et Bianca (1990) puis ils divorcent en 1993. Il se remarie l'année suivante avec Darcy Lapier et a un fils en 1995 avec elle puis ils divorcent en 1997. En 1999, Gladys Portugues et JCVD se marient à nouveau. En juillet 2001, JCVD lance sa ligne de vêtements, damage7 qui ne sera vendue qu'à Harrods à Londres. Un procès l'a opposé à Frank Dux[9] dont il joue le rôle dans Bloodsport. Il a dit avoir appris l'anglais en regardant Les Pierrafeu (The Flintstones). Jean-Claude Van Damme se bat contre lui-même dans Double Impact, Replicant et Risque Maximum Il est l'un des acteurs de films d'arts martiaux les mieux payés au monde avec un cachet de 6,2 millions de dollars (6 200 000$) pour le film Street Fighter. Le personnage Johnny Cage du jeu vidéo Mortal Kombat est inspiré du personnage de Frank Dux dans Bloodsport interprété par JCVD. Johnny Cage est habillé (y compris les chaussures) comme JCVD dans le combat final du film, un des coups spéciaux de Johnny Cage provient du combat entre Frank Dux et le sumo dans le film. Midway n'ayant pu obtenir les droits pour le jeu, a fait de Johnny Cage une movie-star pour l'histoire du personnage, et a adapté le concept de kumite en kombat. Claude Goetz, qui lui a enseigné le karaté, a travaillé avec JCVD sur Le Grand Tournoi. Jean-Claude Van Damme apparaît dans le clip Kiss My Eyes de Bob Sinclar. Le documentaire Dans la peau de Jean-Claude Van Damme de Carole Thomé et Frédéric Benudis, résume sa carrière. Il a été diffusé en France sur Canal+ et M6. Jean-Claude Van Damme apparait dans une pub pour World of Warcraft en 2007, incarnant un mage. Jean-Claude Van Damme a révélé au magazine EMPIRE qu'il avait eu une liaison avec la chanteuse Kylie Minogue durant le tournage de Street Fighter. En 2008, malgré une offre alléchante de la Twentieth Century Fox, il refuse d'apparaitre dans la suite de Street Fighter, notamment pour se consacrer à JCVD. Le film sera alors remanié pour devenir Street Fighter: Legend of Chun-Li. En 2009, Jean-Claude Van Damme tourne Universal Soldier 3 ; l'acteur, recherchant de plus en plus la perfection, fait appel à Peter Hyams (qui l'avait dirigé dans Timecop en 1994) et son fils John Hyams pour ce film, ainsi que Dolph Lundgren, son "ennemi" de toujours. Sony a tellement été séduit, que le film a reçu une rallonge de budget, passant de 15 à 25 millions de dollars. Malgré cela, le film est sorti directement en DVD. En 2009, il a refusé l'offre que lui avait faite Sylvester Stallone de jouer dans son film The Expendables. Peut-être une déception, tant le film a commercialement marché un peu partout dans le monde à sa sortie en 2010. Il joue son propre rôle pendant un épisode de Friends (2-13). Ses films ont généré plus d'un milliard de dollars au Box office mondial. Le 17 octobre 2010 La chaîne de télévision belge RTL-TVI lui consacre une émission biographique à laquelle il est présent. Des personnes ayant marqué sa vie y sont invités (ses parents, son entraîneur Claude Goetz...), il y reçoit également des mains de la Ministre de la Culture, de l'Audiovisuel, de la Santé et de l'Egalité des Chances, Mme Fadila Laanan la médaille des Chevaliers de l'ordre de la Couronne. Divers artistes belges y font également une apparition (Maurane,Philippe Geluck...). JCVD a décliné a plusieurs reprises les rôles de méchants dans Rush Hour 3 où il devait avoir une scène de combat entre lui et Jackie Chan, Kickboxer 5 : Le Dernier Combat face a Mark Dacascos et plus tard en 2010 c'est The Expendables où il devait affronter Jet Li. Il aimerait tourner un film avec Chuck Norris. Il travaille actuellement avec Sylvester Stallone dans The Expendables 2 qui sortira en 2011-2012.[réf. nécessaire] JCVD mesure 1m75.

Bangkok Thaïlande acteur producteur réalisateur stars Bloodsport Double Impact Kickboxer full Contact Timecop

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste