Camille Lacourt et Jérémy Stravius ont fait le même chrono

Camille Lacourt et Jérémy Stravius ont fait le même chrono

Un nageur français champion du monde, ça n'était jamais arrivé. Ils sont deux d'un seul coup à l'avoir fait ! Camille Lacourt et Jérémy Stravius sont arrivés premiers ex-aequo -rarissime- devenant champions du monde du 100m dos à Shanghaï mardi.
Les chronomètres ultra-minutieux n'ont pas su les départager ! Deux nageurs ont fait le même chrono mardi, deux nageurs français, le tout en première position. Le triple champion d'Europe, Camille Lacourt, 26 ans, et son co-équipier Jérémy Stravius, 23 ans, sont devenus tous les deux champions du monde du 100 m dos en s'imposant en finale dans le même temps de 52 sec 76/100e, mardi à Shanghai. La France, qui attendait depuis des lustres le premier champion du monde de natation masculin de son histoire (les Championnats ont été créés en 1973), s'en est donc découvert deux ! C'est aussi la première fois de l'histoire du championnat que deux nageurs font le même temps à la première place. Un exploit salué par Nicolas Sarkozy et la ministre des Sports, Chantal Jouanno Juste après la course, le souffle court, les nageurs français sont revenus sur leur course au micro de LCI. "Je savais que ça allait être difficile (...) qu'il y aurait Jérémy, le japonais. (...) Mais aujourd'hui je m'étais concentré, je voulais sortir une très grosse course", a déclaré Camille Lacourt. Un hymne à partager Et visiblement pour le champion, point de rivalité avec Jérémy Stravius mais plus une saine émulation. "C'est le meilleur scénario qui pouvait nous arriver (...) Ca fait longtemps qu'on se tire la bourre et ça montre que nos efforts ont bien été récompensés." Jerémy Stravius, à peine 23 ans, se réjouit également de ce doublé : "Je suis très heureux de partager cela avec Camille. Donc cette fois-ci j'aurais une Marseillaise pour moi et Camille". La déception de Yannick Agnel Il s'agit des 6e et 7e médailles d'or en Championnats du monde pour la France. Les cinq médailles précédentes avaient toutes été remportées par des nageuses. En revanche, grosse déception pour Yannick Agniel, qui est s'est classé cinquième en finale du 200m nage libre malgré un temps plus qu'honorable. "Je suis partagé. J'ai fait la course que j'ai voulu, je descends mon meilleur temps, je passe sous les 1'45 pour la première fois mais c'est une cinquième place, j'aurais aimé que ce soit beaucoup mieux que ça", a déploré le nageur.

nageur français champion du monde natation laure manaudou Philippe lucas

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste