Les tarifs en hausse dans les hôteliers des stations balnéaires

Les tarifs en hausse dans les hôteliers des stations balnéaires

Période estivale oblige, les tarifs hôteliers sont à la hausse. Mais cette année, la variation est plus importante qu'en 2010 dans les stations balnéaires. Petit tour d'horizon des prix sur internet.

Ce mois de juillet, les hôtels de bord de mer en France affichent des tarifs plus élevés que l'an dernier, d'après l'indice établi par le site comparateur de prix Trivago.fr. Tous les mois ce site dresse un tableau des prix moyens pratiqués par les hôteliers des principales villes françaises et européennes. Déjà en juin, Trivago remarquait une hausse générale des tarifs en ce début de période estivale. La tendance se confirme en particulier dans les destinations réputées plus chic comme à La Baule, où le prix moyen par nuitée pour une chambre double standard atteint 179 euros (+33%) mais aussi à Deauville (227 euros, +20%) et Saint-Raphaël (154 euros, +18%). Pas de surprise : les plus chics, les plus chères Sur la côte Atlantique, les villes les plus chères sont Saint Jean de Luz (182 euros), Biarritz (180 euros) et Arcachon (152 euros) où les prix ont sensiblement grimpé de 12% par rapport à l'an dernier. En Méditerranée, sans surprise, il faudra débourser plus pour se dorer sur les plages de la Riviera. Cannes, la prestigieuse festivalière, tient le haut de l'addition avec 190 euros en moyenne par nuitée, talonnée de près par Juan-les-Pins (182 euros) et Antibes (170 euros), même si dans ces deux villes les tarifs ont respectivement stagné et baissé de 14% par rapport à juillet 2010. Enfin, La Corse demeure une destination soleil onéreuse en particulier à Porto-Vecchio (214 euros), en dépit d'une légère inflexion des tarifs (-7%), les budgets moins garnis lui préfèreront Ajaccio (149 euros). La Bretagne et Montpellier à moins de 100 euros Fort heureusement, il existe encore des bons plans. "Pour faire des économies, les vacanciers devront plutôt se tourner vers la Bretagne", suggère Trivago, comme à Vannes où la chambre double standard est proposée à 87 euros. Effectivement, parmi les autres destinations à moins de 100 euros, deux villes bretonnes : Quiberon (99 euros) et Brest (70 euros). Seule exception, Montpellier (98 euros) qui décroche la palme de la station du littoral méditerranéen la plus abordable. Malgré le mauvais temps, les professionnels du tourisme s'attendent à une hausse de la fréquentation touristique cet été, même si la France bénéficiera moins que d'autres pays, comme l'Espagne ou la Grèce, des reports de destinations liés au printemps arabe.

alerte bombe cangues Bison futé christian clavier corse finistère gironde Jean yves drian michèle alliot marie napoli météo france neige normandie paris pâques rhône Alpes vagues vent ile de France

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Elodie
  • 1. Elodie | 20/07/2011
Si il n'y avait que ça qui augmentait... mais non tout augmente, la nourriture, le carburant... c'est la folie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste