11-Septembre les théories du complot

11-Septembre les théories du complot

10 ans après le 11 septembre, les théories remettant en cause la version officielle des attentats ont toujours leurs adeptes. Aux Etats-Unis, bien sûr, mais pas seulement. Revue de détails avec TF1 News
En dépit des rapports officiels publiés depuis 10 ans sur les circonstances des attaques, les théories du complot séduisent toujours dans l'opinion. Elles progressent même, boostées par l'effet amplificateur d'Internet Pourquoi la théorie du complot séduit-elle ? De l'assassinat de Kennedy aux doutes sur la nationalité de Barack Obama, les théories du complot ont une longue histoire aux Etats-Unis. Dans le cas du 11- Septembre, les faibles moyens mis en oeuvre pour l'enquête, les silences et la communication maladroite de l'administration américaine les ont sans doute alimentées. "L'administration Bush a joué avec les faits pour ne pas dire qu'elle a menti effrontément pendant la guerre en Irak. Alors les gens se demandent qui dit la vérité sur le 11-Septembre", observe une historienne américaine, Kathy Olmsted. Ce scepticisme s'expliquerait aussi par le traumatisme de l'opinion, toujours incapable de comprendre "comment 19 pirates de l'air armés de cutters ont pu infliger un choc aussi énorme", aux dires d'un autre historien, Rich Hanley. Mais si ces théories marchent, c'est aussi parce qu'elles sont difficiles à invalider. "Les arguments paraissent toujours convaincants. Il faut être à la fois ingénieur, physicien, pilote pour pouvoir les anéantir", explique le sociologue Gérald Bronner dans Le Figaro. "Fondés sur un effet de dévoilement satisfaisant pour l'esprit, les mythes conspirationnistes répondent en outre à notre soif de comprendre le monde", ajoute ce spécialiste. Les affirmations les plus courantes De loin, c'est l'effondrement des Twin Towers qui a fait le plus couler d'encre en 10 ans. Amateurs ou chevronnés, les adeptes de la théorie du complot croient savoir que des agents secrets ou l'administration Bush elle-même ont placé des explosifs dans les tours jumelles, les ont activés à distance, provoquant ainsi l'effondrement. Comme en témoigne, selon eux, la détonation entendue quelques minutes avant. Pour ces révisionnistes, le Pentagone a, de son côté, été touché par un missile et non par un avion commercial. Certains pro-complot estiment que l'administration de George W. Bush savait tout des attaques mais n'a rien fait pour les empêcher. D'autres jugent qu'elle les a elle-même organisées. Son mobile ? Justifier l'invasion de l'Afghanistan et de l'Irak et réprimer les libertés publiques aux Etats-Unis. La géographie d'un succès La proportion de révionnistes dans la population américaine ne faiblit pas. En 2006, 36% d'Américains disaient croire à un complot organisé au sommet de l'Etat. Mais les Etats-Unis ne sont pas les seuls sceptiques. Un sondage de WorldPublicOpinion réalisé dans 17 pays répartis sur tous les continents montrait en septembre 2008 que dans seulement 9 d'entre eux, la population pensait majoritairement qu'Al-Qaida était derrière les attaques."La carte des théories révisionnistes épouse parfaitement celle de l'antiaméricanisme dans le monde", expliquait en janvier 2010 Claude Moniquet, du centre européen pour l'intelligence stratégique et la sécurité dans Le Figaro. Bien placés dans le palmarès figurent donc le monde musulman, la Russie, l'Amérique latine, la France ou encore l'Allemagne. "Loose Change", la bible des conspirationnistes "Loose change" est un documentaire indépendant réalisé en par Dylan Avery en 2002. Il y développe sa vision des événements : le Pentagone a été détruit par un missile, l'une des tours par un avion militaire, le vol 93 d'United Airlines ne s'est pas écrasé en Pennsylvanie mais a été abattu en vol et l'évolution de Wall Street avant les attentats prouvent que certains courtiers avaient été avertis des attentats. Une voix off au ton dramatique y démontre que l'ombre de l'administration Bush plane sur les attentats. Selon Avery, "Loose Change" a été vu 125 millions de fois sur Google et 30 millions sur YouTube Les Français cogitent Adeptes du doute, les Français ne sont pas en reste pour dénoncer les théories officielles sur le 11-Septembre. La France a même pourvu l'une des figures du complot international, Thierry Meyssan. Paru en 2002, son livre, L'effroyable imposture, s'est vendu à 200.000 exemplaires et a été traduit dans 28 langues. L'auteur démonte point par point les explications de l'administration, voyant dans l'attentat "l'acte fondateur du régime Bush". Ci-dessous la vidéo d'un débat sur LCI avec Thierry Meyssan en mars 2002 ...Les people aussi L' "affaire Cotillard" commence deux jours après la cérémonie des Oscars, le 26 février 2008. L'hebdomadaire Marianne met en ligne des propos tenus par l'actrice française dans "Paris dernière" l'année précédente. Jugeant "passionnant" voire "addictif" la théorie du complot, la jeune femme explique qu'il "était beaucoup plus cher de faire des travaux etc que de (...) détruire" les tours jumelles, un "gouffre à thunes" bien connu... d'elle en tout cas. Outre Atlantique, la presse s'insurge. Le Los Angeles Times pense que la comédienne n'aurait jamais gagné l'Oscar si ses propos avaient été connus avant la cérémonie. Malgré le communiqué en forme de mea Culpa dont se fend Marion Cotillard, Fox News exige qu'on lui retire sa récompense. L'humoriste Jean-Marie Bigard a lui aussi appris à ses dépens qu'il n'est pas bon faire vibrer la corde du doute sur ce sujet. Dans l'émission "On va pas s'gêner", diffusée en septembre 2008 sur France 2, le comique avait affirmé : "on est absolument sûrs et certains maintenant que les deux avions qui se sont écrasés sur la forêt et le Pentagone n'existent pas. Il n'y a jamais eu d'avion." Avant d'observer un rétropédalage quelques jours après. Demandant pardon pour ses propos, Bigard promet de ne plus jamais parler des événements du 11-Septembre. "Je n'émettrai plus jamais de doutes. J'ai été traité de révisionniste, ce que je ne suis évidemment pas", se justifie le comique.

attentats 2011 2001 attaques complot assassinat Kennedy 11 Irak2012 News info histoire usa obama

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste