Attentats en Norvège le suspect arrêté

profil sur Facebook attentats norvege

L'auteur présumé de la fusillade, également impliqué par les autorités dans l'attentat d'Oslo, est un Norvégien de 32 ans proche de l'extrême droite, a précisé la police. Selon la police, il a reconnu être l'auteur de la fusillade.

L'homme de 32 ans suspecté d'avoir perpétré la double attaque sanglante vendredi à Oslo et dans ses environs avait des opinions hostiles à l'islam. Les médias norvégiens ont identifié le suspect comme étant Anders Behring Breivik, une information que la police refuse de confirmer pour les besoins de l'enquête Les éléments postés par le suspect sur internet laissent penser qu'"il a certains traits politiques penchant vers la droite et antimusulmans mais il est trop tôt pour dire si cela a été un motif pour son geste", a déclaré la police. L'homme avait acheté six tonnes d'engrais chimiques début mai, a indiqué une porte-parole de la Centrale d'achat agricole. "Nous lui avons vendu six tonnes d'engrais, ce qui constitue une commande relativement standard", a déclaré à l'AFP Mme Oddny Estenstad, précisant qu'elles avaient été livrées le 4 mai. Les deux attaques semblent avoir visé le parti travailliste au pouvoir, d'abord le bureau du Premier ministre et les ministères environnants, puis l'université d'été de la jeunesse travailliste à une quarantaine de kilomètres de là. Certains des quelque 600 jeunes réunis sur l'île d'Utoeya ont tenté d'échapper au massacre en se jetant à l'eau. Revêtu d'un pull portant le sigle "Police", le tireur a, selon divers témoignages, appelé les jeunes à s'approcher de lui avant d'ouvrir le feu, puis a achevé des blessés et ciblé des personnes qui s'enfuyaient à la nage. Selon la police, le suspect a reconnu samedi être l'auteur de la fusillade. Ancien membre de la droite populiste Selon certains médias norvégiens, le suspect est proche des milieux d'extrême-droite et avait plusieurs armes enregistrées en son nom, dont un fusil automatique. Sur son profil sur Facebook, l'homme à la chevelure blonde mi-longue se décrit comme "conservateur", "chrétien", célibataire, intéressé par la chasse et par des jeux tels que "World of Warcraft" et "Modern Warfare 2". Nouvelle révélation samedi : Anders Behring Breivik est un ancien membre de la formation de la droite populiste, le parti du Progrès (FrP), et de son mouvement pour la jeunesse, a annoncé le parti samedi. "Cela m'attriste encore plus d'apprendre que cette personne a été parmi nous", a déclaré la présidente du FrP, Siv Jensen, dans un communiqué. La formation a précisé que le suspect, identifié comme Anders Behring Breivik par les médias norvégiens, a rejoint ses rangs en 1999 et qu'il a été radié du parti en 2006. Il a également été un responsable local du mouvement des jeunes du FrP, le FpU, entre 2002 et 2004, selon le communiqué du parti. Selon ce texte, "ceux qui le connaissaient quand il était membre de l'organisation disent que c'était un garçon un peu timide qui prenait rarement part aux discussions". Sur internet, l'homme ne s'est jamais caché de ses orientations politiques extrémistes : il apparaît dans une vidéo postée sur un site de partage vantant le combat contre l'islam. On le voit revêtu d'une combinaison de plongée en train de brandir une arme automatique sur cet enregistrement d'environ 12 minutes intitulé "Templiers 2083". Frustrations Sur son compte Twitter il n'a posté qu'un seul message remontant au 17 juillet et qui est une citation du philosophe anglais John Stuart Mill : "Une personne avec une croyance a autant de force que 100.000 personnes qui n'ont que des intérêts". Selon les médias norvégiens, les interventions d'Anders Behring Breivik sur le site www.document.no témoignent de points de vue nationalistes et de son hostilité à une société multiculturelle, mais selon la télévision publique NRK, il y prenait aussi ses distances à l'égard du néonazisme. Dans un message posté en 2009 sur le site de débat, Behring Breivik faisait part de ses frustrations à l'égard du parti populiste dont il avait été membre : "Le problème avec le FrP dans la durée, c'est que dans sa soif de vouloir satisfaire les attentes multiculturelles et les idéaux suicidaires de l'humanisme, il a de bien des façons jeté le bébé avec l'eau du bain", écrivait-il. "La résistance se limite à écouter les agences de relations publiques et à sortir deux ou trois déclarations avant chaque élection pour s'assurer les voix de la base", ajoutait-il. Selon son profil Facebook, Anders Behring Breivik était directeur de Breivik Geofarm, une ferme biologique, ce qui aurait pu lui donner accès à des produits chimiques susceptibles d'être utilisés pour la confection d'explosifs. Les listes fiscales, ouvertes à la consultation publique en Norvège, montrent qu'il n'avait aucun revenu pour l'année 2009 et des sommes extrêmement modiques au cours des années précédentes. Dans la nuit, la police a perquisitionné l'appartement où il a longtemps vécu dans l'ouest d'Oslo et son nouveau domicile près de Rena, au nord de la capitale, où il venait de déménager

reconnaît être auteur fusillade Oslo Norvégien mort tir fou tueur islam profil Facebook meurtre

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Antoine Bordier
  • 1. Antoine Bordier (site web) | 25/07/2011
OecuMenic soutient le peuple Norvégien qui est frappé dans son cœur par cette terrible épreuve. Soyons généreux et n'hésitons pas à témoigner à nos amis Norvégiens de notre fraternité. Prions pour toutes les victimes et leurs familles. Déposons des bougies devant les ambassades et dans les églises en signe de solidarité. Dans ces circonstances un temps de silence est le bienvenu...
Rejoignez-nous sur www.oecumenic.com, et déposez vos intentions de prières pour le Peuple Norvégien.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste