Le trésor de rennes-le-château retrouvé ( Wisigoths )

Le trésor de rennes-le-château retrouvé ( Wisigoths )

Un lieu proche de Rennes-le-Château qui devrait être sécurisé dans les prochains jours par les forces de l'ordre. Trois chercheurs auraient découvert le site où est enfoui le trésor des Wisigoths.
C'est dimanche dernier que les passionnés de secrets ésotériques, historiens et curieux de tous poils ont découvert sur internet un manifeste signé de Michel Vallet indiquant par un véritable jeu de piste, l'entrée d'un passage pour accéder au fameux trésor de conquête des Wisigoths. Une révélation née d'une polémique. Deux des protagonistes de la découverte accusent le troisième de vouloir publier seul un livre à son compte sur l'affaire. Alors que toutes les demandes officielles pour exploiter les lieux sont en cours. Réplique du troisième, il livre l'endroit. Une querelle qui a fait le bonheur des internautes chercheurs de trésors. Sur la toile, est livré la localisation et la trouvaille fantastique des trois nouveaux Indiana Jones. Le lieu mentionné selon les auteurs de la découverte Franck Daffos, Didier Héricart de Thury et Michel Vallet serait indiqué dans plusieurs tableaux de Poussin et sur les Chemin de Croix essentiellement, autant de messages glissés pour les initiés. Comme dans celui de Rennes-le-Château, où Simon aidant Jésus à porter sa croix poserait son pied dans la cavité en question. Lieu que pour des raisons de sécurité nous ne révélerons pas ici. La lecture des spécialistes avec nombre de références livresques abonderait dans ce sens. Le trésor serait désormais en passe d'être découvert. Pour avoir fait le périple il nous faut préciser au lecteur que si nous n'avons pas trouvé le trésor, le chemin n'est pas une sinécure, sans être un chemin de croix il n'est pas à la portée de tous et parfois dangereux. La cavité ou plutôt le boyau en question part d'un soupirail, actuellement bouché, pour arriver huit mètres plus bas dans un labyrinthe qui atterrirait dans un couloir fait de niches ou reposerait le fameux coffre posé au milieu d'un écrin de roche naturelle, très certainement inviolé depuis 1 294 selon les découvreurs. Évidemment le propriétaire des lieux se dit inquiet et a très peur de voir débarquer une horde sans pitié : « Ils vont me défoncer la montagne à la barre à mine ou même au marteau-piqueur ou à l'explosif, ça va être un défilé permanent… sans compter les risques qu'ils encourent à pénétrer dans ce boyau. Je ne suis pas franchement rassuré. » S'il ne souhaite pas s'exprimer sur le sujet, nous savons que le capitaine Baudry de la gendarmerie de Limoux s'est lui-même rendu sur les lieux selon le propriétaire : « pour voir comment éventuellement il pourrait sécuriser l'endroit. Et s'il est fréquenté ». Une affaire prise très au sérieux par les services de sécurité et dans le milieu très fermé des chercheurs et historiens qui pour la plupart ne souhaitent pas s'exprimer publiquement, mais reconnaissent que l'hypothèse de cet emplacement pourrait bien être le bon. Un nouveau graal dans les entrailles de la terre à quelques encablures de Rennes-le-Château qui devrait livrer prochainement ses secrets, si l'État autorise les fouilles.

abbé Saunière curé Blanchefort découvert Michel Vallet historiens fouilles poele 2011 trouvé

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste