Neige et verglas 32 départements en vigilance orange

chutes-de-neige-se-deplacaient-lundi.jpg

Des chutes de neige sont attendues jusqu'à mardi soir sur une large ligne allant d'ouest en est. Jusqu'à 30 cm sont attendus dans les Alpes. Prudence

. 

C'est "le premier épisode neigeux notable de l'hiver", dixit Météo France. Et cette première offensive est marquée. 32 départements étaient ainsi placés lundi soir en vigilance orange à la neige et au verglas.
 
Arrivées par l'ouest, les chutes de neige se déplacent vers l'est et le sud-est et doivent s'achever mardi vers 22h. En plaine, il faudra s'attendre à une couche de neige de 5 à 10 cm, alors qu'en montagne au-dessus de 500 mètres la couche atteindra 10 à 15 cm localement et jusqu'à 30 cm sur les Alpes
Sont concernés par l'alerte : l'Auvergne, le Limousin, la Provence-Alpes-Côte d'Azur, et les départements suivants : Aveyron, Charente, Cher, Dordogne, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Lot, Saône-et-Loire, Deux-Sèvres et Vienne.

Dans six départements de l'Ouest (Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Maine-et-Loire, Mayenne, Orne et Sarthe) placés en vigilance orange, plusieurs centimètres de neige ont recouvert chaussées et trottoirs, sans conséquence majeure en milieu de journée sur les conditions de circulation. En Ille-et-Vilaine, où "Météo France a annoncé de forts risques de verglas sur tout le département la nuit prochaine", les circuits scolaires sont suspendus pour la journée de mardi. En Indre-et-Loire, la suspension lundi des transports scolaires "n'est pour le moment pas reconduite" pour mardi, "en attente de la mise à jour du bulletin de vigilance", selon un communiqué du département lundi en milieu d'après-midi. Dans le Maine-et-Loire, les transports départementaux ont fonctionné "quasi normalement", selon le Département.
 
Dans le grand Sud-Ouest, où sept départements (Deux-Sèvres, Haute-Vienne, Vienne, Creuse, Corrèze, Dordogne, Charente) ont été placés en alerte orange, la Vienne et les Deux-Sèvres ont été les premiers touchés lundi.  Les chutes de neige ont commencé en fin de matinée dans le nord de la Vienne, formant une couche de 5 cm de neige collante, et devraient cesser vers minuit. La préfecture a suspendu la circulation des transports scolaires à compter de lundi 19h, du verglas étant attendu mardi matin. A Poitiers, le trafic urbain était perturbé, des bus s'étant retrouvés en travers de la chaussée sur de grands axes. L'ouest de la Charente et de la Haute-Vienne a été touché par les premières chutes de neige dans l'après-midi. Le rectorat de l'académie de Limoges a annoncé la suspension mardi des transports scolaires. En Charente-maritime, département non concerné par l'alerte orange, une neige fine tombée dans la matinée s'est transformée en pluie en cours de journée, sans provoquer d'incidents, selon les secours et la préfecture. Aucune précipitation neigeuse n'était en revanche encore enregistrée aux alentours de 16h30 en Dordogne et en Creuse, également en vigilance orange.
 
Dans l'Est et le Sud-Est, les départements de Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'Ain, l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Saône-et-Loire, la Savoie et la Haute-Savoie ont été placés sous vigilance orange dans l'après-midi. Il a neigé ce week-end sur le Haut-Var, où des axes locaux ont été coupés temporairement, mais aussi dans les vallées des Alpes-Maritimes, où les stations de ski se frottent enfin les mains après un début d'hiver trop doux. En Corse, 10 à 50 cm de neige sont tombés au-dessus de 1.000 mètres, essentiellement en Haute-Corse, sans entraver la circulation, les principaux cols devant toutefois être franchis avec des équipements spéciaux. Des chutes plus importantes sont prévues mardi. Les deux stations de ski de l'île espèrent pouvoir ouvrir en fin de semaine.
 
Dans les Pyrénées, des chutes de neige abondantes ont également rassuré les exploitants de stations. Un groupe de 16 Espagnols, dont 5 enfants, partis samedi pour une randonnée en raquettes, est resté bloqué ce week-end dans un refuge des Pyrénées-Orientales, avant de redescendre par ses propres moyens lundi matin. En Ariège, la route qui mène en Andorre (RN 20) a été fermée pendant deux heures à la mi-journée, le temps de déclencher une avalanche. Sur cette route, l'accès à l'Andorre et à l'Espagne était interdit aux camions de plus de 19 tonnes.

A Paris, une centaine de places supplémentaires d'hébergement pour les personnes sans abri ont été ouvertes pour faire face à la vague de froid.

Dernière mise en garde : le monoxyde de carbone, gaz invisible et inodore, peut être mortel en moins d'une heure, mettent en garde les autorités sanitaires, en rappelant qu'il est responsable d'une centaine de décès chaque année. Plus des trois quarts des Français (77,5%) sont équipés d'au moins un appareil de chauffage à combustion - chaudière, groupe électrogène, chauffe-eau, cuisinière, chauffage d'appoint ou cheminée- et sont donc potentiellement concernés par ce risque, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS). Pourtant, parmi et eux, les trois quarts ne sont pas conscients d'avoir à leur domicile des appareils susceptibles d'émettre du monoxyde de carbone (CO), selon l'institut.

neige chutes 2012 info News Alpes ski hiver stations avalanche Sud-Ouest département commentaire orange rouge tempete enorme

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Delta electric international grossiste fourniseur distributeur