Retenue captive Jaycee Dugard 18 ans raconte sa vie volée

Retenue captive Jaycee Dugard 18 ans  raconte sa vie volée

Deux ans après sa libération, la jeune femme, enlevée à l'âge de 11 ans, raconte son calvaire dans un livre et une émission de télévision.
Deux ans après la fin de son calvaire, Jaycee Dugard, retenue 18 ans captive en Californie, se livre dans une autobiographie, intitulée A stolen life - Une vie volée. La jeune femme, aujourd'hui âgée de 31 ans, a donné un avant-goût de sa terrible histoire dans une émission diffusée dimanche sur ABC (visible en intégralité ici). C'était la première fois qu'elle se confiait aux médias. Enlevée à 11 ans alors qu'elle se rendait à l'école, en 1991, Jaycee Dugard a été violée de façon répétée par son ravisseur. De ces viols sont nées deux filles, aujourd'hui âgées de 13 et 16 ans. "Elle était belle. J'ai senti que je n'étais plus seule", raconte Jaycee Dugard à la journaliste Diane Sawyer sur ABC, expliquant comment la naissance de sa première fille l'avait aidée à aller de l'avant. Les enquêteurs avaient découvert qu'elle avait vécu avec ses enfants dans des cabanons sordides dissimulés au fond du jardin du couple de ravisseurs, les Garrido, à 70 km à l'est de San Francisco. A propos des viols, la jeune femme aux yeux clairs et à la chevelure châtain assure : "Vous faites tout simplement ce que vous devez faire pour survivre". Elle n'a jamais tenté de s'échapper, évoquant "la manipulation psychologique" qu'elle subissait. Elle vit dans un lieu tenu secret La jeune femme se souvient également très clairement du jour où elle a été enlevée. "J'ai entendu une voiture derrière moi". "Ses mains ont jailli et je me suis aussitôt sentie toute engourdie. J'ai ressenti des picotements dans tout le corps". Phillip Garrido venait juste de lui tirer dessus avec un pistolet paralysant. Avec sa femme, complice de ses agissements, il a été condamné à la prison à perpétuité. Depuis sa libération, Jaycee Dugard a retrouvé sa famille avec qui elle vit dans un lieu tenu secret. Sa découverte avait provoqué une vive émotion aux Etats-Unis et jeté le discrédit sur le système judiciaire californien. Pendant qu'il détenait Jaycee Dugard, Phillip Garrido était en effet sous contrôle judiciaire pour une précédente affaire de viol. L'Etat californien a accordé à la victime 20 millions de dollars de dommages et intérêts.

libération jeune femme enlevée secret Phillip Garrido etat Californie viol Victime ABC Violée ravisseur

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste