Les meurtres en Série de Long Island

Que pensez vous des meurtres en Série de  Long Island

Après la découverte de plusieurs corps de jeunes femmes sur une plage près de New York, qui fait craindre la présence d'un tueur en série, un homme a nargué la soeur d'une victime en lui téléphonant et en se présentant comme le meurtrier. C'est l'un des rares indices dont dispose la police. Depuis décembre dernier, les restes de neuf ou dix personnes ont été découverts sur des plages de Long Island, à une heure de route de New York. L'enquête stagne et la psychose s'installe dans la région : l'hypothèse de l'existence d'un tueur en série n'a pas été confirmée et il n'existe aucun suspect. Si ce n'est peut-être une voix au téléphone... Un homme soupçonné d'avoir tué une des victimes aurait ainsi appelé sa soeur pour se vanter d'être l'auteur du crime, a rapporté vendredi le New York Times. La famille de Melissa Barthelemy, 24 ans, a commencé à recevoir des appels effectués à partir de son téléphone portable peu après sa disparition en juillet 2009, selon le quotidien. Au cours de sept appels, un homme non identifié a raillé la jeune soeur de Melissa, Amanda, en lui demandant : "Et vous pensez que vous allez la revoir un jour ?". Citant une source non identifiée, le quotidien précise que l'homme a assuré avoir tué la jeune femme après avoir eu des rapports sexuels avec elle. Dans une interview à la chaîne ABC, Amanda a dit cette semaine que l'homme était en colère et railleur. "Pourquoi m'a-t-il choisie? C'était terrifiant, mon coeur s'arrêtait de battre (...). J'ai peur pour moi, est-ce que la même chose va m'arriver ?". Ces coups de téléphone semblent être une des rares pistes dont disposent les enquêteurs auxquels s'est joint cette semaine le FBI avec des avions de surveillance chargés de repérer de nouveaux restes humains éventuels. "Le département de l'aviation a relevé un certain nombre d'éléments qui ne devraient pas se trouver dans cette zone", a déclaré à ABC le chef de la police du comté de Nassau.

Seulement quatre corps identifiés

Seuls quatre corps ont été identifiés jusqu'à présent, comme étant ceux de prostituées travaillant par le biais de petites annonces sur le site Craigslist. Elles avaient disparu entre 2007 et 2010. Quatre autres cadavres ont été retrouvés début avril dans les roncières qui séparent cette langue de sable isolée de la "route de l'Océan" sur une quinzaine de kilomètres. Ils ont été transportés à l'Institut médico-légal de New York, et n'ont toujours pas été identifiés.

En début de semaine, la police a annoncé avoir retrouvé de nouveaux restes humains sur une plage, ce qui pourrait porter à dix le nombre de victimes. Les enquêteurs n'excluent pas que certains corps aient été jetés là par un autre meurtrier, certains restes retrouvés se trouvant là depuis longtemps.

Un temps soupçonné dans ces macabres découvertes, un tueur en série célèbre de New York et Long Island, Joel Rifkin, 52 ans, condamné à la détention à perpétuité pour 9 meurtres commis entre 1989 et 1993 - il pourrait en avoir commis jusqu'à 17 - a déclaré qu'aucun des restes retrouvés n'appartenait à une de ses victimes. "Je n'ai rien à voir avec ces cadavres", a-t-il assuré dans une interview publiée vendredi par le quotidien Newsday. Mais selon le tueur en série, le nouveau coupable pourrait être un habitant du lieu, qui pourrait être identifié s'il était vu transportant un sac de jute semblable à ceux dans lesquels plusieurs restes humains ont été retrouvés. "Mon avis est qu'il pourrait s'agir d'un pêcheur, d'un ouvrier d'un chantier, ou de quelqu'un nettoyant des jardins", a ajouté Rifkin. Et le tueur en série souligne que les prostituées sont une cible facile : "C'est leur boulot d'entrer dans la voiture d'un étranger".

découverte plusieurs corps jeunes femmes plage new york tueur homme Victime meurtrier indices police serial killer meurtre

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste