Disparus la famille Méchinaud de Boutiers trente-neuf ans après les recherches reprennent

disparus-la-famille-mechinaud-de-boutiers-trente-neuf-ans-apres-les-recherches.jpgRetrouvera-t-on un jour les disparus de Boutiers ? Trente-neuf ans après l'inexplicable disparition de la famille Méchinaud, dans la nuit de Noël 1972, des recherches ont repris mardi en Charente. D'importants moyens de gendarmerie ont été déployés près de Cognac, afin de tenter de localiser les corps du couple et de leurs enfants ainsi que leur véhicule.

Equipés d'un puissant sonar, des plongeurs ont sondé des étangs et des carrières. Selon nos informations, les recherches restent vaines. Des véhicules très anciens ont été repérés, dont une Porsche, mais aucune trace de la fameuse Simca 1100 de la famille. Les investigations se poursuivent aujourd’hui.

Si l'enquête est ainsi relancée, c'est parce que les dernières techniques mises à disposition de la gendarmerie pourraient dénouer une énigme charentaise, mais aussi parce que la justice a été relancée et sollicitée par certains membres de la famille des disparus, comme le révèlent nos confrères de « Charente Libre » dans leur édition du jour.
Selon Nicolas Jacquet, le procureur de la République d’Angoulême, « des radars terrestres et subaquatiques ont été mis à la disposition de la brigade de Cognac, qui mène l’enquête […], dans des lieux qui n’avaient pas été sondés lors de l’enquête initiale ou qui ne l’avaient été qu’avec les moyens de l’époque ».

Les gendarmes cognaçais sont épaulés par des experts de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale de Rosny-sous-Bois (93), le coordinateur des opérations de police technique et scientifique du Groupement de gendarmerie de Charente, une équipe de spéléologues du peloton de gendarmerie de haute-montagne d’Oloron-Sainte-Marie (64), ainsi que des plongeurs autonomes des brigades nautiques de La Rochelle (17 ) et d’Hendaye (64).

L’importance des moyens déployés lèvera-t-il le mystère qui entoure cette histoire ? Dans la nuit de Noël 1972, les Méchinaud, Jacques, 31 ans, Pierrette, 29 ans, et leurs enfants de 4 et 7 ans s'étaient volatilisés à bord de leur voiture après avoir passé le réveillon chez des amis de Cognac. Un accident, en cette nuit de Noël plongée dans un épais brouillard ?

Aucun indice ne le laissait supposer sur les cinq kilomètres qui séparent Cognac de Boutiers, le long de la Charente. Mobilisés, les plongeurs n'avaient alors rien trouvé. Au domicile des Méchinaud, rien n'avait bougé : les cadeaux des enfants au pied du sapin, le repas de fête, huîtres et dinde, rangé au réfrigérateur.

Il était apparu aux enquêteurs que le couple connaissait des difficultés conjugales. Jacques Méchinaud aurait-il précipité toute sa famille outre-tombe ?

« Aucune hypothèse d’enquête ne peut, à ce jour, être privilégiée », précise le procureur de la République dans un communiqué.

Mise à jour mercredi 23 novembre à 13h40 :  La matinée de recherches aux alentours de Boutiers-Saint-Trojean n'a rien donné. Le terrain d'une bâtisse abandonnée dans le hameau de Port-Boutiers a été débroussaillé et quadrillé au moyen d'un radar terrestre.

A hauteur de Saint-Brice, les plongeurs de la brigade nautique de la Rochelle ont balayé le lit de la Charente au moyen d'un sonar dernier cri. Cet après-midi, le gouffre de Gensac-la-Pallue sera à son tour ausculté. Les recherches pourraient se prolonger jusqu'à jeudi

disparetion disparu appel a témoin Méchinaud Jacques Pierrette enfants réveillon Cognac accident nuit noël plongée épais brouillard

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Delta electric international grossiste fourniseur distributeur