Enorme attaque de Requin sur un homme

Enorme attaque de Requin sur un homme

Ce document a de quoi faire réfléchir. Il soulève surtout des questions sur l'insouciance de certaines personnes face à un danger potentiel. Le scénario d'une attaque annoncée La scène se déroule aux Bahamas le 22 avril 2002. Trois hommes sont dans l'eau depuis 45 minutes, dont celui qui fiilme la scène. Ils sont en short, chaussettes et chaussures

Autour d'eux vont et viennent plusieurs requins Taureau juvéniles mais aucun des hommes n'y fait vraiment attention. Tout d'un coup, un requin s'approche lentement du groupe et vient renifler l'un des mollets qui s'offre à lui. C'est l'accident ! L'homme se fait déchiqueter le mollet par un requin qui le traîne sur quelques mètres derrière lui puis lâche sa prise. Accident ou provocation, de toute évidence le requin n'a rien demandé ni provoqué personne. La victime s'appelle Erich Ritter, c'est un scientifique suisse expert des requins...Ce jour là, Erich faisait probablement l'objet d'une "expérience" de très mauvais goût entre amis. D'autres vidéos sont disponible sur YouTube. Analysons la scène et tirons-en les leçons pour éviter que cela se reproduise. La leçon à retenir Pourquoi cet accident a-t-il eu lieu ? Foi de plongeur, sachez que comme sur terre, parmi les poissons, il y a des prédateurs, c'est-à-dire des chasseurs à l'affût d'une proie. Dans la mer, pour un prédateur, tout ce qui bouge, émet de la lumière ou des odeurs représente une source de nourriture. Il faut donc toujours rester sur ses gardes, que l'on soit en bordure de mer ou dans un lagon voire sur la berge d'un grand fleuve. En effet, des requins ont même été capturés dans le Mississippi, aussi loin que St Louis, dans le Missouri. Première chose à savoir, la victime est un chercheur suisse qui étudie les requins Taureau depuis de nombreuses années. Si on avait présenté le film dans son intégralité, il avoue que l'accident est un peu de sa faute. Il a eu un comportement inadapté aux circonstances qui a incité le requin à le mordre. Les requins Taureau sont très "susceptibles", tellement sensibles et agressifs qu'il est préférable de rester loin d'eux quand c'est possible. Le moindre signe de mouvement le met en alerte et peut provoquer une attaque. C'est exactement ce qui s'est passé ici. L'ISAF dénombre une centaine d'attaques de requins chaque année, principalement en Amérique du Nord, dont la majorité (~60%) ne sont pas provoquées. Cette tendance est en hausse. Le risque augmente en fonction du temps que les personnes passent dans l'eau. Dans ce cas-ci, nos comparses observaient naïvement le ballet des requins comme s'ils regarderait un banc de poissons innocents dans un aquarium. Première erreur, car le requin reste un poisson très instinctif dont les réactions sont difficilement prévisibles. Ensuite, quand on est sous l'eau, si on peut encore suivre un seul requin du regard, s'il y en a plusieurs c'est impossible et le risque devient vite ingérable. Quand on fait de la plongée ou qu'on s'aventure en mer comme nos comparses, en présence de requins, il faut plonger à deux, prévoir une solution de repli ou une position de sécurité, éviter de rester en pleine eau, se poser sur le fond et se faire dos afin de surveiller l'espace devant soi pour éviter toute mauvaise surprise. Disposez d'un harpon ou d'un bâton électrique est également utile pour écarter un requin un peu trop curieux. Quand bien même il n'y a qu'un seul requin dans les parages, suite à un moment d'inattention, il est fréquent qu'il vous surprenne en arrivant dans votre dos ou au-dessus de votre tête. Il ne vous prend pas en traître, c'est vous qui ne l'avez pas suivi des yeux ! Enfin, connaissant le danger que représente un requin, il est exclu de pouvoir le suivre en gardant la tête hors de l'eau comme le font les surfers ou nos trois comparses. Le scénario catastrophe était programmé. On ne s'invente pas plongeur et on ne domestique pas les requins. Ils restent des créatures dangereuses qui doivent être considérées comme telles, adaptées à leur milieu et bien plus performantes que n'importe quel être humain dans ce milieu comme en témoigne cette vidéo ainsi que cette attaque de deux requins sur un surfer. Vos chances d'échapper à une attaque sont anecdotiques et toujours handicapantes. Un homme averti en vaut deux. Même une orque "domestiquée" et présentée dans un "Sealand" reste dangereuse quand elle a décidé de jouer avec son dompteur ou une invitée comme le montre cette vidéo. Notons que les mêmes précautions s'appliquent aux crocodiles. Ne jouez pas aux intrépides ! Ceci dit, les requins sont au sommet de la chaîne alimentaire des océans et le grand requin blanc par exemple est le plus grand prédateur marin. Un requin met entre 9 et 15 ans pour devenir adulte et la femelle donne naissance entre 1 et 10 jeunes qui peuvent mesurer jusqu'à 1.6 m. Chaque année l'homme tue 100 millions de requins ! A force de les massacrer pour le plaisir ou pour manger quelques ailerons, certaines espèces de requins sont aujourd'hui en voie d'extinction. Comme d'autres espèces, si on ne les protège pas, c'est tout l'équilibre des océans qui sera rompu et avec lui la source de nourriture de nos petits-enfants. Pour plus d'information Consultez l'article mêlant humour et science sur le grand requin blanc. Aujourd'hui Erich est régulièrement consulté par les sociétés d'assurances pour analyser les morsures infligées par les requins et gère une association qui vient en aide aux personnes victimes des requins. Il donne également des formations aux touristes sur le comportement des requins à la Shark School qu'il a fondée aux Bahamas.

homme humain morsure requin mort blessure animal animaux chien lion anaconda serpent Mer ocean femme mange

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste