Que pensez vous de l'affaire Dominique Strauss-Kahn ( DSK )

Que pensez vous de l'affaire Dominique Strauss-Kahn ( DSK )

Minute par minute - Accusé d'agression sexuelle, DSK comparaissait lundi devant le tribunal de New York. La défense demandait sa libération sous caution. Mais la juge a ordonné son maintien en prison. La prochaine audience est fixée à vendredi.
18h40 : Dominique Strauss-Kahn, poursuivi à New York pour crime sexuel, n'a pas fui l'hôtel Sofitel où les faits présumés ont eu lieu, mais il s'est rendu à un déjeuner avec un témoin qui le confirmera, a dit son avocat lundi lors d'une déclaration au tribunal. 18h27 : La juge refuse la libération sous caution de Dominique Strauss-Kahn. La prochaine audience fixée par la juge au 20 mai (après avoir annoncé la date, passée, du 14 mai). 18h24 : La défense demande une caution de 1 million de dollars pour la libération de Dominique Strauss-Kahn. 18h07 : Selon l'agence Reuters, le parquet aurait demandé le maintien en détention de Dominique Strauss-Kahn. Il aurait en outre assuré que les différents rapports d'experts corroboraient les accusations de la femme de ménage à l'encontre du patron du FMI. Au-delà, selon Reuters, le parquet de New York affirme enquêter sur une autre "affaire sexuelle" qui impliquerait DSK. 17h58 : Le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, a exprimé lundi son incrédulité concernant Dominique Strauss-Kahn, inculpé aux Etats-Unis pour agression sexuelle. Fervent soutien du directeur général du Fonds monétaire international (FMI), l'élu a dit son émotion à la presse avant le conseil municipal. "C'est totalement irréel", a-t-il déclaré. "Je n'arrive pas à y croire", a-t-il ajouté. "Je n'y croirai que le jour où l'on apportera des preuves". 17h52 : Le député strauss-kahnien du Finistère Jean-Jacques Urvoas a demandé lundi "un strict respect des hommes et des femmes impliqués dans cette affaire", après l'inculpation dimanche à New York du directeur général du FMI. 17h49 : DSK est retourné à l'intérieur de la salle d'audience au bout de 45 minutes d'absence, selon un correspondant du Daily Telegraph. Ses avocats Benjamin Brafman et William Taylor sont alors arrivés dans la salle, et se sont entretenus avec leur client dans un coin. Portant un costume sombre et une chemise blanche, "DSK" est assis sur un banc où prennent habituellement place les accusés. L'air fatigué et songeur, Dominique Strauss-Kahn est face à la juge Melissa Jackson, qui officie ce lundi. 16h51 : Le directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn est entré lundi matin à 10h50 (heure américaine) dans la salle d'audience du tribunal pénal de New York où il doit se voir signifier les chefs d'inculpation d'agression sexuelle, tentative de viol et séquestration de personne retenus contre lui. Il en est ensuite ressorti au bout de huit minutes pour une raison inconnue et n'avait toujours par reparu 30 minutes plus tard, mais M. Strauss-Kahn n'avait apparemment pas quitté le tribunal. L'audience se tient dans une salle de taille moyenne du tribunal pénal situé à Centre Street, dans le sud de Manhattan. Des badauds se pressaient à l'extérieur et à l'intérieur du tribunal, où se succèdent généralement les comparutions en flagrant délit de petits ou grands délinquants. 16h26 : Des dizaines de journalistes attendaient lundi matin Dominique Strauss-Kahn au tribunal de New York où sa comparution pour tentative de viol était attendue devant la juge Melissa Jackson. 16h07 : Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a jugé lundi "épouvantables" les faits reprochés au patron du FMI Dominique Strauss-Kahn, tout en estimant que ses problèmes personnels n'avaient pas d'impact sur la gestion de la crise de la dette en zone euro. 15h55 : Selon l'édition du Monde datée de mardi 17 mai, l'épouse de DSK, Anne Sinclair, a confié à des amis avoir eu son époux samedi après que celui-ci eut déjeuné avec sa fille. Selon le quotidien, elle l'aurait eu sur le trajet de l'aéroport. Selon l'un des proches du couple, DSK aurait alors évoqué un "problème grave", sans faire allusion à une éventuelle agression. 15h05 : La première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry a assuré lundi au siège de son mouvement que l'image montrant DSK menotté était "profondément humiliante" et "l'avait vraiment bouleversée". Lundi, 14h05 : Dominique Strauss-Kahn a bien signalé samedi son départ à la réception de l'hôtel Sofitel de New York, déclare officiellement le groupe hôtelier Accor, propriétaire des Sofitel. Lundi à la mi-journée : selon la radio RMC, les avocats de Dominique Strauss-Kahn auraient réussi à reconstituer son emploi du temps. Il aurait quitté son hôtel "à midi", soit une heure avant le moment de l'agression sexuelle présumée contre une femme de chambre qui lui vaut d'être inculpé par la justice américaine. Dominique Strauss-Kahn aurait alors rejoint sa fille pour déjeuner dans un restaurant de New York et sa défense s'apprêterait à donner des preuves matérielles et des témoignages de ce déjeuner. RMC ajoute que la défense se penche sur la personnalité de la victime présumée pour tenter de prouver qu'elle aurait eu un intérêt matériel à porter plainte. 12h30 : Pas d'impact sur les plans d'aide dans la zone euro. La Commission européenne affirme que l'inculpation du directeur général du FMI n'aura "pas d'impact" sur les programmes d'aide financière prévus pour les pays de la zone euro, notamment la Grèce. Dominique Strauss-Kahn doit être présenté au juge lundi après-midi, à 16h30, heure française (10h30, heure de New York) Lundi, peu après 11 heures : Une écrivaine et journaliste, Tristane Banon, qui a affirmé avoir été agressée sexuellement en 2002 par Dominique Strauss-Kahn, "envisage de porter plainte", annonce son avocat, Me David Koubbi. Lundi, 5h30 du matin : "Il est fatigué, mais il va bien". C'est par ces quelques mots que William Taylor, avocat américain de Dominique Strauss-Kahn, décrit aux journalistes, devant le palais de justice de Manhattan, l'état dans lequel se trouve son client, alors qu'il vient de quitter le commissariat de Harlem, menottes aux poignets, pour une destination inconnue. DSK conteste toutes les accusations portées contre lui et compte "se défendre vigoureusement", fait savoir un autre de ses avocats, Benjamin Brafman. Lundi, vers 5 heures du matin : Dominique Strauss-Kahn sort du commissariat de Harlem où il était interrogé. La police fournit des informations contradictoires concernant la destination vers laquelle doit être conduit le patron du Fonds monétaire international, inculpé d'agression sexuelle sur une femme de chambre d'un hôtel de Manhattan. On ignore alors s'il doit être emmené au dépôt du palais de justice de Manhattan ou être conduit dans les services médico-légaux pour y subir des examens corporels. Nuit de dimanche à lundi : Initialement, la comparution de DSK en audience préliminaire devait avoir lieu dimanche, mais le patron du FMI a accepté de se soumettre à des expertises, retardant de fait sa présentation à la justice. "Notre client a volontairement consenti à un examen scientifique et médico-légal ce soir à la demande du gouvernement et compte tenu de l'heure nous avons convenu de reporter la lecture de l'acte d'accusation à demain matin", fait savoir l'avocat William Taylor. De son côté, le porte-parole de la police de New York fait savoir que les enquêteurs ont obtenu un nouveau mandat pour examiner les vêtements du patron du FMI, afin de rechercher "de l'ADN", selon ses propres termes. Les empreintes génétiques recherchées pourraient se trouver dans "des cheveux, du sperme", ou autre, a-t-il précisé, ajoutant que la police souhaitait en obtenir un autre pour réaliser une fouille corporelle. A la question de savoir si les enquêteurs entendent chercher des traces de griffures comme l'ont indiqué des médias américains, le porte-parole a acquiescé : "oui, c'est ce qui se passe". Enfin, cette même police de New York précise que le directeur général du Fonds monétaire  international ne bénéficie pas de l'immunité diplomatique face aux accusations d'agression sexuelle qui pèsent contre lui. Par TF1 News (d'après agence) le 16 mai 2011 à 05:26

Accusé d'agression sexuelle tribunal New York défense demandait libération caution juge ordonné maintien prison prochaine audience France francais News

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

voss peter
  • 1. voss peter | 10/06/2011
si DSK avait le consentement ge la nettoyeuse d'avoir une relation sexuelle avec elle, qu'a t'il offert en échange à la dame, alors que généralement c'est réglé avant la passe
car je n'imagine pas qu'elle aurait pu faire ça gratuitement
merci pour vos émissions vraiment au top
  • 2. | 16/05/2011
Si c'est vrai, il mérite comme tout le monde de la prison!!!
Ca veus dire quoi je paye et j ais rien... de la merde oui

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste