l'affaire DSK classée

l'affaire DSK classée

Le New York Times a annoncé samedi que Nafissatou Diallo, qui accuse l'ancien patron du FMI de tentative de viol, va être reçue par le procureur lundi, soit la veille de la prochaine audience. L'avocat de la plaignante dit s'attendre à ce que l'affaire soir classée
L'avocat de Nafissatou Diallo, la femme de chambre qui accuse Dominique Strauss Kahn de tentative de viol, dit s'attendre à ce que la justice américaine classe l'affaire, selon des propos rapportés samedi par le New York Times, qui a annoncé que la femme de chambre guinénne allait être reçue lundi par le procureur chargé de l'affaire. "Mon interprétation (...), c'est qu'ils vont annoncer qu'ils classent  complètement l'affaire, ou certains des chefs d'accusation", a précisé Kenneth  Thompson au quotidien new-yorkais. Cet élan de pessimisme fait suite à un article paru samedi dans le New York Times. Selon le journal, les procureurs chargés de l'Affaire Dominique Strauss-Kahn doivent en effet s'entretenir lundi après-midi avec la femme de chambre qui l'accuse d'agression sexuelle, ce qui pourrait annoncer un abandon des poursuites, rapporte le New York Times. La prochaine audience est prévue le lendemain de cette rencontre. "S'ils n'avaient pas l'intention d'abandonner les poursuites, il n'y aurait pas de raison de la rencontrer", écrit l'auteur de l'article, citant Kenneth Thompson, l'avocat de la jeune femme. "Ils (les représentants du parquet) iraient simplement au tribunal le lendemain pour dire: 'Nous allons poursuivre cette affaire'. "Selon moi, cette lettre signifie qu'ils vont renoncer entièrement aux poursuites ou à certaines charges", conclut-il. Problèmes de crédibilité Ce scénario est privilégié par certains experts, qui mettent en avant les problèmes de crédibilité de la victime présumée. "Il y a une bonne chance que le procureur classe l'affaire", estime ainsi l'avocate Toni Messina. "Le fait que la plaignante ait porté plainte au civil, contre l'avis du procureur, le fait qu'elle ait tous ces problèmes de crédibilité affaiblissent considérablement son dossier", explique-t-elle, en estimant que l'ancien patron du FMI pourrait alors librement rentrer en France. Le procureur pourrait aussi décider de ne maintenir que certains des chefs d'accusation, ou les requalifier. Une hypothèse à laquelle Toni Messina n'apporte cependant pas grand crédit : "à ce stade de l'enquête, je ne crois pas", dit-elle. "Ou ils croient cette femme, ou ils ne la croient pas". Le procureur pourrait enfin décider que le dossier est suffisamment solide pour aller au procès. Dans ce cas, il est peu probable que la date du procès soit connue mardi. Nafissatou Diallo, femme de chambre de 32 ans, affirme que l'ancien directeur du Fonds monétaire international l'aurait agressée sexuellement le 14 mai dernier, au Sofitel de Manhattan.

Nafissatou diallo patron fmi News info viol avocat Dominique Strauss Kahn 2011 choc insolite histoire aout new york Times

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

BLED nouvelle marque de prêt-à-porter

Bled site officiel des journaliste