Disparition mystérieuse de Stijn Saelens en Belgique

stijn-saelens-34-ans-vivait-disparition-mysterieuse-1.jpgRiche agent immobilier de 34 ans, Stijn Saelens a disparu depuis une semaine près de Bruges. La seule trace de lui est une flaque de sang. Après la piste familiale, la police envisage la piste sectaire

La dernière trace de lui est de sang. Une flaque de sang, qui s'arrête brusquement. Voilà près d'une semaine qu'un jeune châtelain belge n'a plus donné signe de vie. Stijn Saelens, un agent immobilier de 34 ans, vivait dans un château acheté deux millions d'euros à Wingene, près de Bruges. Il a disparu depuis lundi.
 
Ce jour-là, son épouse, médecin, rentre de son cabinet médical à la mi-journée. Elisabeth Gyselbrecht découvre une flaque de sang s'étendant du perron du château jusqu'à une allée en gravier. La trace s'interrompt comme si celui qui avait perdu son sang avait été embarqué dans une voiture. Le sang est celui de son mari, père de quatre enfants âgés de 2 à 8 ans. Une douille de calibre de 9 mm est découverte près du hall d'entrée du château. Les enquêteurs penchent pour un meurtre. Mais où est le corps alors ? Mystère. La police fouille le parc et les étangs du château, rien. Elle étend aussi ses recherches dans un bois de la région, toujours rien.
 
L'affaire "la plus mystérieuse"
 
D'après la presse belge, la famille traversait des moments difficiles. Stijn Saelens avait l'intention d'emmener sa famille vivre en Australie au sein d'une communauté d'origine russe, Ringing Cedars, et d'y créer une ferme bio. Mais ce projet de déménagement ne plaisait ni à Elisabeth Gyselbrecht, ni à son père, un médecin réputé qui craignait une dérive sectaire et de ne plus voir ses petits-enfants. Mardi, le père et le frère d'Elisath Gyselbrecht ont été interpellés mais, possédant des alibis sans faille, ils ont été remis en liberté après 48 heures.
 
L'affaire, qualifiée de "la plus mystérieuse" qu'il ait eu à traiter par le procureur de Bruges a été relancée vendredi lorsque cinq suspects ont été arrêtés en Wallonie, dans le sud de la Belgique. Il s'agit de quatre hommes d'origine tchétchène et de Pierre S., un habitant du coin, connu de la justice pour des trafics d'hormones et de cocaïne. Selon le journal Le Soir, cet homme de 62 ans est également une connaissance du beau-père du disparu. La police avait été mise sur la piste de ces hommes car deux des Tchétchènes avaient, par hasard, été contrôlés il y a quelques semaines à proximité de Wingene. Ils étaient alors en possession d'un plan du château et d'un papier mentionnant le nom de Pierre S., selon le journal. Les cinq hommes ont toutefois été remis en liberté samedi, "faute de preuve".
 
Selon la justice, l'hypothèse d'une disparition volontaire de Stijn Saelens camouflée en meurtre est "peu probable" en raison de la grande quantité de son sang retrouvée près du château. Sa fréquentation de la secte australienne, dont les membres auraient pu tenter d'extorquer de l'argent au châtelain flamand, est également une piste examinée par les enquêteurs, selon la presse belge. Lundi, le mystère demeure

châtelain intrigue appel a témoin disparue avis de recherche homme enlevement kinaping rapt etrange 2012 Site blog

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Delta electric international grossiste fourniseur distributeur